Pourquoi j’utilise un pseudonyme ?

by - 08:00



Bonjour à tous ! J’espère que vous allez bien 😊 Aujourd’hui, je reviens avec un nouvel article consacré au pseudonyme. Quand j’ai sorti mon premier roman en auto-édition, j’ai choisi un nom de plume et je souhaitais vous expliquer pourquoi. Bonne lecture !

Pourquoi publier sous pseudonyme ?

De nombreux auteurs ne publient pas sous leur nom véritable. Les raisons peuvent être variées :

•    Garder l’anonymat
Garder l’anonymat est souvent la motivation première des auteurs qui se choisissent un nom de plume. Cela peut être le cas si vous ne souhaitez pas annoncer à vos proches ou à vos collègues que vous avez publié un roman. Cacher son identité est également une façon de protéger son entourage si votre ouvrage traite de sujets particulièrement sensibles.

•    Protéger sa vie professionnelle
Séparer sa vie professionnelle de sa vie d’auteur justifie le recours à un pseudonyme. Si vous écrivez de la littérature érotique, peut-être n’avez-vous pas envie que cette information apparaisse en premier sur Google si de futurs recruteurs cherchent à en savoir plus sur vous. De même, un professeur d’université qui publierait de la chick-lit pourrait perdre en crédibilité auprès de ses étudiants.

•    Avoir un nom plus original
Si vous vous appelez Martin, Durant ou s’il existe déjà un auteur portant le même nom que vous, la tentation peut être grande de s’inventer un patronyme plus original. Veillez cependant à ce qu’il ne soit pas trop extravagant au risque de passer pour un excentrique aux yeux des lecteurs.

•    Publier différents genres

Si jusqu’à présent vous étiez un auteur de fantasy et que vous souhaitiez brusquement vous lancer dans le polar, prendre un nom de plume peut être une solution afin de différencier vos deux casquettes. J.K. Rowling n’avait pas hésité à prendre le pseudonyme de Robert Galbraith lorsqu’elle avait sorti son premier roman policier.

Et moi dans tout ça ? 

L’idée de prendre un nom de plume s’est imposée à moi quelques mois à peine avant la sortie de mon roman, La Voleuse des toits. Mon but était principalement de garder l’anonymat, non pas que j’aie une existence trépidante, mais afin de bien séparer la Laure auteure de la Laure de la vie réelle. Comme je vous le confiais dans mon précédent article, Mes petits défauts d’auteur, je suis d’une grande timidité et le fait de changer de casquette me permettait de renforcer ma confiance en moi. J’ai toujours eu énormément de mal à me revendiquer comme auteure et publier sous un nom différent est une façon pour moi d’affirmer plus facilement cette identité.

Par ailleurs, je ne souhaitais pas non plus que mes collègues l’apprennent et l’édition étant un petit milieu, je n’avais aucune envie que mon site auteur soit le premier élément qui apparaisse sur l’écran d’un potentiel recruteur.

Et puis, j’ai un nom de famille assez banal et je trouvais que Dargelos claquait beaucoup mieux xD

Pourquoi « Laure Dargelos » ? 

Quand j’avais seize ans, je m’étais lancée dans un roman de fantasy, L’Héritière des Ambres, où l’un des personnages principaux se nommait Dargelos. Cette histoire avait été particulièrement importante pour moi car elle avait marqué une transition importante dans mon style. En écrivant ce récit, j’avais découvert que ce qui me plaisait le plus était la fantasy car elle abolissait les frontières de la réalité (et je m’étais aussi promis de finir un jour cette saga ce que je n’ai jamais fait…).

À l’origine, Dargelos était un nom que j’avais aperçu sur une plaque à moitié effacée, près d’une plage où je passais habituellement mes vacances d’été. J’ai longtemps associé ce patronyme à une idée de soleil et de détente. Lorsque j’ai cherché un nom de plume, j’ai tout de suite pensé à Dargelos.

J’espère que cet article vous a plu 😛 Et vous, est-ce que vous publiez sous pseudonyme ?


Crédit image : Alizee Marchand sur Pexels

You May Also Like

0 commentaires